Pêche du chevesne aux leurres

La pêche du chevesne aux leurres

Le chevesne est une espèce de poissons d’eau douce très fréquente classée souvent dans le groupe de poissons dits blancs. Les grands spécimens atteignent 80 cm pour environ 4 kg. Il est omnivore : vers, larves, crustacés, mollusques, insectes, mousses de rivières, fruits et même petits poissons.

20160612_165028 - Copie

Il peut se pêcher à la cuillère mais aussi avec des leurres moins habituels s’inspirant de son alimentation : des formes d’insectes

20160612_140704

mais aussi des fruits suivant la saison :

20160612_140637

Il faut utiliser des cannes ultralégères (1 à 10gr par exemple) sachant que le principe va être de lancer le leurre qui est monté sans plomb et de le faire tressauter à la surface de l’eau. Il faut utiliser une tresse fine en diamètre 12 pour pouvoir lancer le leurre terminé par 1 à 2 mètres de fluorocarbone de diamètre 15 à 20. On accroche ensuite un hameçon via un nœud Palomar même si je préfère mettre une agrafe.

20160612_141817

Le montage final doit être très discret.

20160612_174855

Le chevesne est un poisson difficile à pêcher. L’approche du lieu de pêche doit être discrète et il ne faut pas hésiter à se pencher et/ou se cacher derrière un arbre.

20160612_171720

Le principe de la pêche est de repérer les poissons (les lunettes polarisantes sont appréciable), d’envoyer le leurre au delà de leurs positions et de le ramener en le faisant tressauter assez rapidement.

La touche est très brusque et le poisson peut être costaud : Il faut ferrer modérément. Il est fréquent que le poisson délaisse au dernier moment le leurre et les ratés sont nombreux mais c’est vraiment une pêche captivante. Après un refus, il n’est pas nécessaire d’insister car il y a de grandes chances que le poisson vous ait vu ! Recherchez d’autres poissons plus loin.

photo chevesne

Lorsque le temps est ensoleillé, il est possible de le pêcher dans la Sèvre depuis Magné, jusqu’à Noron. Si le temps est couvert, il est préférable de le chercher dans les conches. Il peut aussi arriver de prendre des rotengles.

Gaetan m’a proposé 3 produits en 3 coloris :

et deux types d’hameçons : des hameçons Spinlock N° 2 équipés d’un ergo sur la hampe pour bien bloquer le leurre et des têtes Hoptera floating jig head qui comme leur nom le mentionne sont flottantes : Cela est bien utile quand le leurre est abimé par les poissons et perd de sa flottabilité.

Merci à Gaetan Raimbert pour ses conseils.

Bonne pêche et n’hésitez pas à regarder nos autres articles techniques.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s